02/05/2017

Le Moderne

 

 

 

 

il est content pour rien

de cette drôle d’époque

moi je suffoque

je me moque

lui il soliloque

sur la modernité

il l’aime il y est né

qu’ai-je raté si ce n’est le train du siècle

pardonnez mon retard

rêveur

je nageais dans les odeurs

des usines et des ménagères

des disques et des vieux livres

des vieilles guêtres et des vieux êtres

car ils n’ont pas livré tous leur secrets

je prendrais bien celui de 9h

mais je suis anglais

 

 

 

 

Louis-Batiste Nauwelaerts

 

 

 

 

Les commentaires sont fermés.